.
...



"DEFINIR C'EST LIMITER" 

Oscar Wilde











.

.

Eclectique

"Densité, fougue, virtuosité, sensibilité, générosité", c'est ainsi que l'on qualifie Marianne Dumas qui développe une carrière éclectique du baroque au contemporain où se côtoient concerts en soliste, récitals, musique de chambre, orchestre symphonique et opéra, répertoire classique et folklorique ainsi que créations contemporaines.


Marianne voyage partout où sa passion la mène. Médaillée des conservatoires de Bordeaux, Perpignan et Lyon, elle a d'abord travaillé avec Etienne Péclard, Yvan Chiffoleau et Roland Pidoux avant de poursuivre sa formation aux Etats-Unis où elle obtient successivement un "Performer Diploma" puis un "Master Degree" de l'Université Carnegie Mellon. Pendant ses années aux USA, elle a reçu des bourses de l'Université de Carnegie Mellon couvrant la totalité de sa scolarité, dont la bourse Wilkins pour "l'excellence de son jeu". 

Passionnée de musique de chambre, elle crée le Duo Aparté en 2008 avec le pianiste Adrien Reignier avec lequel elle se produit régulièrement pendant trois ans puis décide de se consacrer au répertoire pour violoncelle seul ainsi qu’à l’enseignement et l’orchestre. Entre 2011 et 2014 elle occupe le poste de violoncelle solo à Madrid pour la Fundación Excelentia et collabore avec le Teatro Real ainsi que l’orchestre de Castilla y Leon.

En  2010, parallèlement à ses activités de concertiste, Marianne commence des recherches sur l’influence de la posture, du mental, et de la respiration sur le son, prenant toujours les Suites de Bach en référence sonore. Ce travail sur la technique du violoncelle la mène à Berlin en 2014 afin de mieux comprendre, avec des luthiers et des spécialistes de cette époque, l’origine du violoncelle et sa technique. Ce qui devait être une courte exploration se transforme en un projet de recherche, suivi de la réalisation d’une nouvelle édition des Suites. Enfin, c’est en enregistrant cette nouvelle édition avec les instruments baroque utilisés pendant son projet qu’elle met un premier point d’orgue à cette très belle aventure. Marianne a obtenu le soutien de nombreux artistes dont Ton Koopman et Yo-Yo Ma. L'enregistrement  est distribué sous le label Urania Records.

A l’étranger, elle s'est produite en musique de chambre dans des salles telles que Steinway Hall, New York ; Kennedy Center of the Arts, Washington ; Severance Hall, Cleveland ; Carnegie Music Hall, Pittsburgh ; Auditorium National, Madrid ;  mais aussi en Chine, ainsi qu'en Amérique Latine.



LES SUITES DE BACH

.
.